Tips and tricks to be more green \\\ Petits trucs écolos

In the last few weeks months, I have been thinking a lot about my impact on the environment. It’s not easy staying positive when environmental groups predict the end of the world while it feels like politics look the other way.

green-tips

So, what is one to do? As I asked myself this question, I realized that the power I really had was quite small, but, at the same time, quite significant. I have no money to give to environmental groups, no will to pursue a political career, but I do have my every day decisions. These decisions can seem small and irrelevant in the grand scheme of things, but they are still so important. I really believe that it is through individual and grassroot efforts that change will happen. Here are a few things I’m trying to do to help our beautiful planet.

  1. Use a reusable bottle: I’m in love with my S’well bottle, and so it’s not a chore to lug it around everywhere with me. It keeps my water fresh and my teas warm for several hours as it is insulated. It looks really nice, and it forces me to drink more water every day. By using this water bottle, I’m not using any plastic ones, and that is a big step in the right direction.
  2. Invest in reusable straws and containers: Plastic straws are a huge problem for marine life when more often then not they aren’t even necessary. I found some metal straws that are great for when I really want to be fancy and have a straw in my drink. As for reusable containers, they are so much more better than using cling-film or plastic bags. You can use them over and over and over and over again! Plus, they really help to keep my fridge organized. I also found some really cute ones made out of ceramic, and I just love using them!
  3. Cook my own beans and legumes instead of buying cans: This one is a bit more time consuming, and I’m still working on a system to make my life easier. A neat trick is to cook big batch of beans and to freeze individual portions in containers. That way, it’s as easy as pulling out a can of beans, but without the waste!
  4. Using clothe bags instead of plastic: Get creative! Use old t-shirts, throw blankets or curtains to make yourself some beautiful reusable grocery and produce bags. If you are not the crafty type, you can buy some beautiful ones all over the internet and in local stores. Really, I don’t go anywhere without mine!
  5. Walk as much as possible and combine stops when you need to take the car: When I lived in the city, I used to go pretty much everywhere by foot or by public transportation. Now that I’m in a more rural area, it’s a bit more difficult not to use a car. That’s why I really think it through when I drive to make sure that I will be  making only one car journey and hit multiple stops in the same journey. And when I have more time, it’s by foot for sure! It’s so refreshing to walk around and it gives me much necessary time to think and relax.
  6. Buy local foods and encourage local stores whenever possible: Again, this is not always possible, but I really try to make an effort when I have to buy things. I like shopping in our local coop for food, visit a local farm from fresh and organic produce, and buy books from the local bookstore instead of ordering them online. More than supporting the environment by choosing proximity, it also makes me feel like I’m part of a community. It’s always nice to know who grows your food and to be a familiar face in local shops.
  7. Eat vegan (of course!): Eating a plant-based diet is a more environmentally friendly choice because you eat, well, plants “directly”. What I mean by this is that you don’t need to grow plants that are then fed to animals, nor do you have to use various techinques to fish. There are plenty of resources online, so I encourage you to do some research and get informed on where and how our food is produced.
  8. Buy smart: To reduce waste, I tend to do a lot some of research before I buy anything. I do this for clothes, books and electronics. Usually, what happens is that after I have researched a product, asked myself if I really need it, and waited for a couple of days, I often don’t even buy the product. I often realize that I just wanted to spend money, that I was bored or that I was influenced by commercials or offers. The up-side is that when I do end up buying something, I’m really happy and I have something that is really useful.

I hope these tips will be useful to some of you and will encourage you to reflect on your own environmental impact. Let me know what your tricks are!

(psst, if you want weekly inspiration, a friend just started her own blog where she posts zero-waste challenges! Go check Lau out!)


Dans les dernières semaines, j’ai beaucoup réfléchi à mon impact sur l’environnement. Il n’est pas facile de rester positif quand les groupes environnementaux prédisent la fin du monde pendant que les dirigeants semblent occupés à regarder dans l’autre direction.

trucs-ecolo

Que faire alors? En me posant cette question, je me suis rendue compte que le pouvoir que j’avais d’influencer les choses était assez restreint, mais en même temps tellement important. Je n’ai pas d’argent à donner à mes organisations préférées, ni d’ambitions politiques, mais je fais des choix tous les jours. Ces décisions peuvent sembler limitées ou sans importance, mais c’est tout le contraire! Je suis convaincue que c’est par des efforts individuels et communautaires que le changement peut arriver. Voici quelques petites décisions que je fais pour aider notre belle planète.

  1. Utiliser une bouteille réutilisable: J’adore ma bouteille S’well, donc ce n’est pas une corvée de la trainer avec moi partout. Elle garde mon eau fraîche et mon thé chaud puisqu’elle est isolée. J’aime bien son look aussi, et l’avoir avec moi me rappelle de boire de l’eau régulièrement. En l’utilisant, je n’utilise pas de bouteille en plastique jettable, et ça c’est vraiment chouette.
  2. Investir dans des pailles et contenants réutilisables: Les pailles en plastique causent de graves problèmes aux populations marines alors qu’elles ne nous sont généralement pas indispensables. J’ai trouvé des pailles en métal, donc réutilisables, pour quand je me sens vraiment “prout-prout” et que j’ai besoin d’une paille pour boire. Quant aux contenants réutilisables, ils sont une belle alternative au film et aux sacs de plastique. On peut les réutiliser encore et encore et encore et encore! Ils m’aident aussi à garder mon frigo organisé, et j’en ai trouvé des trop mignons en céramique que j’adore utiliser.
  3. Cuire mes propres haricotes au lieu d’acheter des conserves: Ce truc demande un peu plus de temps, et je suis encore en train de travailler sur son implantation. Un bon truc est de cuire de grosses quantités de légumineuses et de les congeler en portions individuelles dans des contenants pour avoir des “conserves” faites maison et zero-déchet!
  4. Utiliser des sacs en tissus au lieu du plastique: Soyez créatifs! Utilisez de vieux t-shirts, jetées ou rideaux pour vous faire de jolis sacs réutilisables pour vos légumes, pains et courses. Si les travaux manuels ce n’est pas votre truc, il existe une panoplie d’options que vous pouvez trouver localement ou sur internet.
  5. Marcher autant que possible et combiner les arrêts en voiture: Lorsque je vivais en ville, je me deplaçais principalement à pied ou en transport en commun. Maintenant que je suis dans une région plus rurale, il est un peu plus difficile de se passer d’une voiture. C’est pour ça que je planifie mes déplacements de façon intelligente: je ne prend jamais la voiture que pour un seul arrêt et je m’assure de maximiser au maximum mes voyage en voiture. Et lorsque j’ai plus de temps, c’est à pied! C’est tellement agréable de vagabonder et ça me donne le temps de réfléchir et de relaxer.
  6. Acheter de la nourriture locale et encourager les commerces de proximité lorsque possible: Encore une fois ce n’est pas toujours possible, mais j’essaye vraiment de faire un effort lors de mes achats. J’aime acheter notre nourriture dans notre coop locale, visiter la ferme pour des légumes super frais, et acheter mes livres chez la libraire d’à côté. Plus que de limiter mon impact sur l’environnement en gardant mes courses à proximité, j’encouraget aussi ma communauté. Il est toujours sympa de savoir qui fait pousser ma nourriture et d’être un visage familier dans les commerces du coin.
  7. Manger végan (bien sur!): Manger un régime végétalien est un choix environnementalement plus conscient car on mange les plantes “directement”. Au lieu de faire pousser des plantes que l’on transporte par la suite jusqu’aux animaux pour les nourrir, ou d’utiliser des techniques de pêche plus ou moins complexes, on mange simplement les plantes. La quantité d’information disponible sur internet est simplement incroyable alors je vous encourage fortement à vous questionner sur comment et où votre nourriture est produite.
  8. Acheter intelligent: Pour limiter ma production de déchets, je fais généralement vraiment beaucoup de recherches avant d’acheter quoi que ce soit: vêtements, livres et appareils électroniques. Habituellement, après avoir fait mes recherches, je me demande si j’ai vraiment besoin de l’article en question, puis j’attend quelques jours et je finis par ne même pas l’acheter! En évitant les achats impulsifs, je me rends souvent compte que j’avais simplement envie de dépenser de l’argent, que je m’ennuyais ou que j’avais été influencée par des publicités. Le plus, c’est que lorsque j’achète quelque chose, ça me fais vraiment plaisir et j’ai quelque chose de vraiment utile!

J’espère que ces petits trucs vous seront utiles et qu’ils vous encourageront à faire le point sur votre propre impact environnemental. Partagez vos trucs en commentaires!

(psst, si vous manquez d’inspiration, une amie à commencé son propre blog où elle partage ses trucs zero-déchet sous la forme de défis! Allez rendre visite à Lau!)

 

Simple tricks for better sleep \\\ Petits trucs pour mieux dormir

(Version française plus bas!)

I love sleeping. In fact, it has become a running joke that I take sleeping very seriously. For my defense, I just want to say that first, sleeping is awesome. It is also great for you. It gives your body a chance to recover, relax and regenerate. I find that sleeping well is also a great way to ensure that I am in a good mood, patient and creative. So, yeah, sleeping is pretty serious! Here are my few tips to help you get plenty of Z’s.

sleep

  1. Set a routine. Having a regular sleeping pattern will help your body fall asleep quicker. This is probably the most difficult thing to set up. However, having a clear time when you know you need to stop working, cleaning up or watching TV will really help make your nights longer. I like to stop all fussing around at around 10 pm. I know that at that time, my computer will be switched off, I will be in my pj’s and getting ready for bed.
  2. Put your devices outside of your room. This has been a tremendous help in sleeping more and better. I used to use my phone as my alarm, but I also found myself spending way too much time on Instagram instead of sleeping. Now, I let my phone charge outside of my bedroom. This helps me stay away from the internet when I should be sleeping but also reduces light interference in my bedroom.
  3. Create a sleeping routine. I find that giving myself 30 minutes of reading or quiet time really helps me settle down from my day and fall asleep quicker. I make sure that this 30 minute is unconnected and quiet: I read, I talk with my boyfriend or I just relax. That way, when I turn off the lights, I’m ready to fall asleep.
  4. Use soothing smells. Lavender is your friend for this. I love using lavender essential oil to create a quiet and relaxing atmosphere. I like to put a few drops on my pillow case or right under my nose when I feel like I might be getting a cold.
  5. Get comfortable. This might sound obvious, but I feel that many people don’t take the time to set up a good assortment of pillows and covers. My boyfriend knows that my pillows are a serious affair and that they all have a different role. Well, taking the time to make sure that your pillows give you the right support will really help you sleep deeper and also make sure that you don’t wake up with sore muscles.

I hope these little tricks will help you get plenty of sleep and make your sleep better. Let me know if you have any other tricks. Happy sleeping!


J’adore dormir. En fait, c’est une blague récurrente dans ma famille que je prends mon sommeil très sérieusement. Pour ma défense, je veux simplement dire que dormir, c’est génial. Ça permet au corps de se régénérer, de relaxer et de se remettre de longues journées. Je trouve que bien dormir m’aide également à être de meilleure humeur, plus patiente, et aussi plus créative. Donc, oui, dormir c’est sérieux! Voici mes trucs pour vous aidez à bien dormir.

sommeil

  1. Créez une routine. Avoir un horaire de sommeil régulier aide vraiment à s’endormir rapidement. C’est probablement aussi la chose la plus difficile à mettre en place. Cependant, avoir une heure fixe où je sais que je dois arrêter de travailler, de ranger, ou de regarder des vidéos sur YouTube m’aide vraiment à rendre mes nuits plus longues. J’aime arrêter de m’agiter vers 10h. Je sais qu’à cette heure-là, mon ordinateur sera éteint, je serai en pyjama et prête à aller dormir.
  2. Laissez vos appareils électroniques hors de votre chambre. Ce petit truc simple m’a vraiment aidé à améliorer mon sommeil. J’utilisais mon téléphone comme de mon réveil, mais en fait, je passais beaucoup trop de temps sur Instagram au lieu de dormir. Maintenant, je charge mon téléphone à l’extérieure de ma chambre et cela m’aide beaucoup à m’endormir plus tôt tout en réduisant la quantité de lumière dans ma chambre.
  3. Créez une routine pré-nuit. Je trouve que me donner 30 minutes de calme avant de me coucher m’aide à me calmer et à me remettre de ma journée. Une fois bien relaxée je m’endors également plus vite. Je m’assure que ces 30 minutes sont déconnectées et calmes: je lis, je parle à mon copain, j’essaye de communiquer avec mon chat: bref, je relaxe. Comme ça lorsque j’éteins les lumières, je suis prête à m’endormir.
  4. Utilisez des odeurs apaisantes. La lavande est votre amie! J’adore utiliser de l’huile essentielle de lavande pour créer une atmosphère douce et relaxante. Je place quelques gouttes sur ma taie d’oreiller ou juste sous mon nez lorsque je me sens tomber malade. C’est juste magique.
  5. Soyez confortable. Ce dernier truc est peut-être évident, mais plusieurs personnes l’oublient. Mon copain sait que mes oreillers ont chacun un rôle important à jouer et un endroit précis où être. Prendre le temps de s’assurer que vos oreillers vous donne un bon support vous aidera à dormir plus profondément et aussi à vous réveiller sans douleurs dans le dos ou dans le cou.

Voilà! J’espère que ces petits trucs vous aideront à mieux dormir. Partagez vos trucs sommeil dans les commentaires! Bonne nuit!

 

Tips to stay positive \\\ Trucs pour rester positifs

(version française plus bas!)

It’s this time of year again: the winter seems to drag on, Christmas is over, the next holidays are miles away, and everything seems a little bit grey and mush. As the news are not helping, I find myself having trouble staying positive. I wanted to share my tips on how to stick to the positive side of things and get going when things are hard.

positif

  1. Take care of your body: I find that when I’m in a sad or negative mood, the first thing that goes away is my self-care routine. I don’t want to cook, I don’t want to sleep, and I don’t want to exercise. I basically just want to binge watch shows and eat popcorn. By pushing myself to eat whole foods, to have a regular sleep schedule and to stick to my exercise routine, I generally find that my mood gets better.
  2. Stay informed but don’t dwell on the news: Like for many people, the news have been a giant source of anxiety and frustration for me in recent weeks. That’s why I have limited my intake of news. I strongly believe that it is important to stay informed and to know what exactly is going on. However, I also don’t see the value in dwelling and spending extended periods of time on the news. That’s why I just give myself 10 minutes in the morning or in the car to read the papers or listen to the radio and that’s it.
  3. Invest in yourself: Particularly when things are difficult, I think it’s a good habit to go back to our personal passions. If you follow me on Instagram, you know that I recently picked up my calligraphy again. Giving myself time to do things that I truly enjoy are a great way to bring joy into my life.
  4. Go back to books or movies you enjoy: By this, I mean Harry Potter! For me, reading the Harry Potter books is like going back to a safe and warm place. Going through all the books again is giving my mind a rest while also lifting my mood up.
  5. Remember that you are not alone: It sometimes is really hard to remember that other people share the same positive, hopeful, compassionate and constructive ideals and values than me. If this is your case, I have two documentaries to help you see the positive sides of things, get you inspired and let you know about other people who are working to make a positive change. A Quest for Meaning and Tomorrow are amazing films. Both teams are looking for solutions and present amazing role models. I have a soft spot for Tomorrow as it really covers many spheres of society and brings alternatives for every single one. Now, that’s encouraging. Every time I watch these movies, I feel energized and ready to keep going.

positive

I really hope these tips help you get some positive vibes back in. Let me know if you have any tips and share them in the comments bellow. Be patient with yourself, and know that things will get better. Good luck!


C’est ce moment de l’année : l’hiver semble interminable, Noël est fini, les prochaines vacances sont vraiment loin, et tout semble un peu trop gris. Comme l’actualité n’aide vraiment pas, il peut être difficile de rester positif. Je voulais partager mes trucs pour se concentrer sur le côté positif des choses et continuer à avancer lorsque les choses sont difficiles.

positif

  1. Prendre soins de votre corps : Je trouve que lorsque je suis d’humeur morose ou négative, la première chose qui disparaît est ma routine bien-être. Je ne veux pas cuisiner, je ne veux pas dormir et je ne veux pas faire de l’exercice. En fait, je me contenterais bien de regarder des films toute la journée et de manger du maïs soufflé. En me poussant à manger de la nourriture de qualité, à avoir un horaire de sommeil régulier et à aller au gym, mon humeur se porte beaucoup mieux.
  2. Rester informé, sans plus : Comme pour beaucoup de gens, l’actualité des dernières semaines est une source de stress et de frustration. C’est pourquoi je limite maintenant le temps que je passe sur les nouvelles. Je suis convaincue qu’il est important de rester informé et de savoir ce qui se passe, mais sans plus. Je limite maintenant mon apport quotidien en nouvelles à une dizaine de minutes pour lire des articles ou écouter la radio, mais c’est tout.
  3. Investir en soi-même : Particulièrement lorsque les choses sont un peu plus difficiles, je pense qu’il est important de se recentrer sur nos passions. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que j’ai récemment recommencé à faire de la calligraphie. Me donner du temps pour faire des choses que j’aime est un moyen certain d’apporter de la joie dans ma vie.
  4. Retourner à ses livres et films préférés : Harry Potter! Pour moi, relire encore une fois cette série me ramène dans un espace réconfortant et confortable. Repasser à travers ces livres donne une pause à mon esprit et me met de bonne humeur.
  5. Se souvenir que l’on n’est pas seul : Il m’est parfois vraiment difficile de se souvenir que d’autres personnes partagent les mêmes valeurs de positivisme, d’espoir, de compassion et de changement que moi. Si c’est aussi votre cas, j’ai deux documentaires à vous proposer pour vous aider à voir le côté positif des choses, vous inspirer et vous faire rencontrer des gens qui travaillent au changement. En quête de Sens et Demain sont des films à voir. Ces deux équipes ont cherché et trouvés des solutions et nous présentent des modèles incroyables. À chaque fois que je regarde ces films, je me sens énergisée et prête à continuer.

positive

J’espère vraiment que ces petits trucs vous aideront à retrouver des ondes positives. Partagez vos trucs dans les commentaires et soyez patients avec vous-même. Bonne chance!

Motivation tip: Visualization \\\ Truc de motivation: La Visualisation

When working on achieving goals, there comes a time when things get tougher because your motivation levels are slowly decreasing. I found that when I get unmotivated to continue working on my goals, one thing that really helps is visualization. It’s a really simple but powerful trick that can help you hit the gym when you really feel like staying home in front of Netflix, when you don’t feel like waking up early to do yoga, or do anything else that will bring you that much closer to your goals. Here is how I use visualization.

visualization

  1. Have a clear mental image of what your goal is. Before you can start visualizing, it’s important for you to know exactly what it is that you want. If you are working on specific fitness goals, or personal growth goals, what is it that you want to be like? How do you want to look or feel once your goal are achieved? Having a clear mental image will help you set clear steps to get to your goals. This is also the image you want to think of when you are visualizing.
  2. Picture yourself once your goal will be attained. Forget about everything that needs to be done to get to your goal. What will the end result look like? Have a clear mental image of how you will look or feel once your goal is achieved and summon this image every time things get tough or when you get discouraged. Having a clear objective will help you strive on.
  3. Act as if your goal was already achieved. When I set goals for myself, I often find myself thinking things like: “When I’ll be…, I do this activity.” The results: I live in the anticipation of a possible future. This means that I don’t enjoy myself right now, which is really sad. So, instead of projecting myself into a hypothetical future, I try to think of myself as if I had already achieved my goals and act accordingly. This helps me enjoy things I want to do right now, but also to act towards my goals without noticing that I do so.
  4. Refer back to your mental image as often as you need. When things get difficult, I like to think about what I’ll be like when my goals are achieved. By bringing my attention to this mental image, choices get easier to make, and it gives me a boost of motivation to remember why I’m doing all the little things I do to work on my goals.
  5. Stay positive. When using visualization, it’s super important to stay positive. You are working on yourself, and that’s great! A positive mindset will help you be gentle and more patient with yourself as you are striving towards your goals.

I really hope these tips will help you achieve your goals and keep up the great work you are doing to improve yourself! Let me know what your motivation tips are!


Lorsqu’on travaille à atteindre des objectifs, il arrive un moment où les choses se corsent, et où notre motivation diminue. Je trouve que lorsque je suis démotivée, la visualisation m’aide à me remonter le moral et à me remettre en piste. C’est un petit truc facile, mais vraiment efficace, qui peut vous aidez à aller au gym lorsque tout ce dont vous avez envie c’est de rester en pyjama devant Netflix, à vous lever tôt pour une séance de yoga pré-travail, ou pour toutes les petites choses que vous faites pour réaliser vos buts. Voici comment j’utilise la visualisation.

visualisation

  1. Ayez une image mentale claire de vos objectifs. Avant de pouvoir visualiser, il est important de savoir exactement ce que vous souhaitez accomplir. Si vous travaillez sur des objectifs de remise en forme ou de croissance personnelle, que voulez vous accomplir exactement? De quoi voulez-vous avoir l’air ou comment voulez-vous vous sentir une fois que votre objectif sera atteint? Avoir une image mentale claire vous aidera à établir des objectifs à court-termes. C’est également cette image que vous voulez soliciter lorsque vous visualiserez.
  2. Imaginez-vous ayant déjà atteint vos objectifs. Oubliez tout le travail qu’il faudra mettre pour atteindre vos objectifs. De quoi aura l’air le résultat final? Ayez une image spécifique de quoi vous aurez l’air ou de comment vous vous sentirez lorsque vos objectifs seront atteints. Souvenez-vous de cette image lorsque les choses deviennent difficiles ou lorsque vous êtes découragés. Avoir un objectif clair vous aidera à persister.
  3. Comportez-vous comme si votre adjectif était déjà atteint. Lorsque je me fixe un objectif, je me prend souvent à penser des choses comme «Lorsque mos objectif sera atteint, je ferai telle ou telle chose.» Le résultat: je vie dans l’anticipation d’un possible futur. Cela implique que je passe à côté d’activités ou de situations qui me ferais plaisir d’essayer, ce qui est plutôt triste. Donc, au lieu de me projeter dans un futur éventuel, j’essaye de me visualiser comme si j’avais déjà atteint mes objectifs et d’agir comme si c’était le cas. Cela m’aide à profiter de choses maintenant, tout en travaillant sur mes objectifs sans m’en rendre compte.
  4. Repensez à votre image mentale aussi souvent que nécessaire. Lorsque les choses sont difficiles, j’aime me souvenir et réfléchir à comment je serai lorsque mes objectifs seront atteints. Cela m’aide à faire les bons choix, tout en me donnant un boost de motivation puisque je me souvient pourquoi je fais mes efforts.
  5. Soyez positif! Lorsqu’on visualise ses objectifs, il est tellement important de rester positif! Vous travaillez sur vous-même, et ça, c’est génial! Un état d’esprit positif vous aidera à être plus patient et doux avec vous-même pendant que vous travaillez à vos objectifs.

J’espère que ces petits trucs vous aideront à rester motivé et à atteindre vos objectifs. Partagez vos trucs de motivation en commentaire!

Christmas 2016- Surviving the Holidays! \\\ Survivre aux fêtes!

(Version française plus bas!)

With less then a week to Christmas, it’s easy to get high anxiety and to feel overwhelmed between gifts, cards, food and planning. All this extra work is also happening at the wrong time: I’m usually super tired from the cold setting in and a general lack of sleep. So, this year, I really thought about how I would deal with the holidays without using the last bits of energy I have. I also realized that being a ball of stress was probably not fun for the people surrounding me. Here are some questions that helped me destress and prioritize for a stress-free holiday season.

surviving-the-holidays

  1. What are my priorities? This is probably the most important question to ask yourself: what is it that you want out of this holiday season? Personally, I want to feel refreshed, energized and happy. I want to spend as much time as possible with my family, in my pj’s, reading, watching movies and having a good time. I want to see friends, but also to reconnect with myself a little bit and to take care of myself. Do I need to spend a gazillion hours in front of the stove for that? No. That’s settled then! I really feel like sitting down and writing down some priorities helped me get rid of unattainable standards that got into my mind at some point. There’s nothing wrong with a little downsizing!
  2. How much time do I have? Christmas this year is on a Sunday, which means that most of us will be working until Friday and start celebrating on Saturday. That doesn’t leave a lot of extra days to do last minute shopping or cooking. It’s important to recognize that and to realistically count how many hours will be available and to work with that number.
  3. How much money do I have? Gifts really are the perfect thing to make you feel cheap and poor (always a great combo!). This year, I set myself a very clear gift money budget and really stuck to it. I also wanted to make Christmas more personal by making most of my gifts myself (see DIY gifts), which meant that I didn’t have to spend as much money to have really cute and fun gifts. Having a clear limit really helped reduce my anxiety levels because I tend to let myself go overboard when it comes to Christmas gifts, which usually means that I start the year completely broke and stressed out. Not good!
  4. What can I prepare ahead? Finally, once everything is planned and clear in your head, try to give yourself a break by making things ahead. For example, I’ll be serving some curried cauliflower soup . Well, it’s already made and sitting in my freezer, ready to be warmed up on Christmas day. That’s one thing I will not need to worry about. I also grated a lot of carrots and beets for a colourful salad, and made some sauerkraut as a side dish. During this week, I’ll also be making some bean dips, salad dressings and cut out the veggies ahead. That way, it will be a simple matter of roasting and assembling. Stress? What stress?
  5. What can my guests bring? I really think that assuming everything is the worst idea one can have for Christmas. Don’t be shy and ask your friends and familly to bring some things to0. It’s the season for sharing, isn’t it?

I really hope these few tips will help make your holiday season less stressful and more enjoyable. Do you have any other tips?


Je suis tellement excitée que Noël soit dans moins d’une semaine! Ça pourrait également être stressant: les cadeaux, les cartes, la nourriture, l’organisation… il y a de quoi paniquer! Surtout que les fêtes de fin d’année arrivent alors que je suis fatiguée par l’hiver qui commence et beaucoup de travail. Cette année, j’ai vraiment fait un effort pour ne pas utiliser mes dernières pépites d’énergie en vue de passer des fêtes heureuses et reposantes. Il n’est également pas très agréable d’infliger la version stressée de moi-même à ma famille et à mes proches. Voici quelques questions qui m’ont aidées à rendre cette saison des fêtes la moins stressante possible.

survivre-aux-fetes

  1. Quelles sont mes priorités? Cette question est sans doute la plus importante de toutes: qu’est-ce que j’attend de cette saison des fêtes? Personnellement, j’ai envie d’être énergisée, reposée et détendue à la fin des vacances. J’ai également très hâte de passer du temps avec ma famille, en pyjamas, à lire et à regarder des films. J’ai envie de voir quelques amis, mais aussi de me reconnecter et de prendre soins de moi. Est-il donc nécéssaire que je passe milles heures devant mon four? Non. Voilà une chose de réglée! Je pense vraiment que de prioriser ses objectifs est primordial pour éviter de se mettre des standards incroyablement élevés en tête. Après tout, c’est aussi le temps de se gâter un peu!
  2. Combien de temps m’est disponible? Comme Noël tombe un dimanche cette année, ça veut dire que la plupart des gens vont travailler jusqu’à vendredi et commencer à célébrer samedi. Cela ne donne vraiment pas beaucoup de temps pour faire le magasinage de dernière minute et la bouffe. Il est donc important de compter le nombre d’heures qui pourra réalistiquement être allouées à la préparation de Noël et de s’y tenir.
  3. Combien d’argent m’est disponible? Les cadeaux de Noël, c’est parfait pour se sentir pauvre et radin. Cette année, pour éviter de me sentir mal, je me suis fixée un budget de Noël, et je m’y suis tenue. De plus, j’ai eu envie de rendre mes cadeaux plus personels en en fabriquant une bonne partie. Avoir un budget clair m’a vraiment aidée à faire mes choix et à reduire mon niveau de stress en m’empêchant d’exagérer et de commencer l’année complètement fauchée.
  4. Qu’est-ce que je peux préparer à l’avance? Cette année, j’essaye de me laisser une chance de profiter de la journée du 24 en préparant autant de choses que possible à l’avance. Par exemple, j’ai déjà préparé mon entrée: une soupe au curry et au chou-fleur. Elle est déjà au congélateur, prête à être rechauffée et savourée! Une chose en moins sur ma liste. J’ai également préparé des carottes et des betteraves pour faire une jolies salade colorée, et j’ai mis de la choucroutte à fermenter pour un petit à côté. Cette semaine, je vais également préparer des tartinades de légumineuses, mes saucess à salades et découper les légumes pour que le 24 ne soit plus qu’une question d’assemblage et d’enfournage. Parfait!
  5. Qu’est-ce que mes invités peuvent apporter? Si vous recevez des gens pour les fêtes, il est probablement déraisonnable de tout assumer. N’hésitez pas à faire participer vos amis et votre famille! Après tout, c’est la saison du partage, non?

Voilà! J’espère que ces quelques questions vous aideront à passer de belles fêtes avec le moins de stress possible. Et vous, quels sont vos trucs?